Suvero - New Star

La sculpture d’acier est une invention du 20ième siècle. L’acier n’est pas un des matériaux traditionnels de la sculpture qui, depuis les années 30 de ce siècle – cela débute avec les travaux de Picasso et de son ami Julio Gonzalez – a connu un développement extraordinaire ayant une résonnance internationale surtout après la deuxième guerre mondiale. Mark di Suvero ne dispose pas de la formation classique préparatoire
qui caractérise le sculpteur d’acier et de fer. Il n’est ni forgeur, ni ingénieur. Ses études étaient plutôt portées sur la philosophie et la littérature, matières auxquelles il s’intéresse encore aujourd’hui. Toujours est-il que pour Mark di Suvero travailler avec des éléments de fer gigantesques est un travail manuel qui ne peut pas être délégué mais accompli avec authenticité par lui même. Les grandes sculptures comme «New Star» n’ont pas été conçues en miniature et exécutées par une entreprise de construction d’acier, mais elles doivent être considérées comme le propre travail de l’artiste.
Ce travail n’est pas effectué à la manière des ingénieurs de la construction, mais expérimentalement et intuitivement en contact direct avec le matériau.

     
Agrandir l'image?    -    Cliquez sur l'image!

Mark di Suvero forme, avec ses trois assistants Lowell McKegney, Enrico et Matteo Martignoni, une équipe fonctionnant prodigieusement bien pour laquelle la solidité des actes et la compréhension de intentions artistiques sont décisives. Les outils sont toujours intégrés mêmes s’ils ont des formats immenses comme la grue et sont utilisés intuitivement et en vue d’actions directes dans le processus de création artistique.
«New Star» unit des tendances expressives et constructives, par le fait que le matériau industriel préfabriqué est assemblé toujours intuitivement en utilisant ses propriétés structurelles. Le moment expressif – ne considérons pas un instant la couleur – réside dans l’assemblage des poutres d’acier et n’y est par conséquent pas étranger.

     
Agrandir l'image?    -    Cliquez sur l'image!

Un énorme fossé sépare di Suvero des grandes sculptures d’Erwin Heerich. Cependant chacun parvient, à sa façon particulière et contraire, à susciter des concepts de construction utopiques.